Zen meditation (EN tempo)

Dâna house

Administrateurs :

Février 2010, lettre d'appel aux dons


"Lorsque le Boddhisatva pratique le don, dâna paramita,
il ne distingue pas le donateur,
le bénéficiaire et la chose donnée"

(Prajna Paramita Sûtra, Sûtra fondateur du Bouddhisme mahayana)

Une lettre de Maître Wang-Genh

Qu'est-ce que Dâna ?

DÂNA est la première des Paramita, les six pratiques bouddhistes. C’est le DON gratuit fait sans aucun esprit de rétribution, où le donateur, le bénéficiaire et la chose donnée ne sont plus distingués. C’est le Don sans intention, aussi bien matériel que spirituel, l’expression de l’interdépendance de toutes les choses dans ce monde : par exemple, la nourriture, l’eau, l’air qui nous permettent de vivre sont le Dâna que nous recevons chaque jour. Recevoir ou donner des enseignements, offrir des paroles bienveillantes et des actions bénéfiques, donner de l’argent ou des biens matériels, toutes ces pratiques sont le DÂNA Paramita.

Qu'est-ce que la Maison du Dâna ? 

C’est le lieu qui rassemble les différents aspects de notre pratique au Temple Zen de Weiterswiller et qui expriment chacun la dimension du DÂNA :

  • Le Dojo, où nous pratiquons Zazen, la méditation Zen : abandonner le corps et l’esprit et s’oublier soi-même. C’est l’expression la plus pure de Dâna.
  • Le Hatto où se pratiquent traditionnellement les cérémonies chaque jour. Ces cérémonies sont toujours dédiées ou offertes soit pour exprimer notre gratitude, soit pour le bien de tous les êtres, soit lors de catastrophes afin d’apaiser les souffrances des uns et des autres. La dédicace ou Eko, où nous exprimons à qui ou à quoi nous dédions cette pratique est au cœur de toutes les cérémonies dans le Bouddhisme Zen.
  • La salle de mémoire pour les défunts où nous offrons chaque jour Sutras, eau, nourriture et gratitude à ceux qui nous ont précédé ou accompagné durant cette vie.
  • La salle d'étude –bibliothèque pour approfondir les enseignements : c’est le don du Dharma. Cette salle sera également la salle de couture du Kesa : le Kesa a la forme d’une rizière qui symbolise le don universel.
  • L'atelier au sous sol pour pratiquer le Samu: l’offrande de notre temps et de notre énergie pour la communauté dans un esprit de totale gratuité.
  • Enfin la «Chapelle du Bouddha » qui sera ouverte chaque jour au grand public et qui permettra à qui le souhaite de venir se recueillir et méditer dans un lieu paisible quel que soient ses croyances et sa religion. Cette Chapelle permettra la « respiration » spirituelle entre le temple et le monde extérieur, entre ce qui est donné et ce qui est reçu.

Pourquoi la Maison du Dâna ? 

Dans un monde où l’avidité et l’esprit d’obtention sont souvent considérés comme la normalité, la Maison du Dâna est un symbole fort d’une autre façon d’agir et de penser. 
Mais au-delà du symbole, la Maison du Dâna se veut d’abord un lieu de pratique, d’expériences et de réalisme, un lieu où l’idéal et l’action peuvent se rejoindre, un lieu où l’être humain peut offrir ce qu’il a de meilleur : la générosité, le partage, la tolérance et la gratitude.
Ainsi cette maison pourra devenir aussi un lieu de pédagogie et d’apprentissage, un lieu de visite et de découverte où les cultures orientale et occidentale  peuvent s’apporter mutuellement ce qu’elles ont de plus profond.
Dans sa conception, cette Maison du Dâna se révèle totalement originale et adaptée à la façon dont nous implantons le Zen en Europe depuis quarante ans, conforme à nos aspirations  à partager et à ouvrir cette pratique et cette tradition sur le monde.
La maison du Dâna concrétisera ce rêve que nous avons tous, de participer à l’émergence d’une humanité plus éveillée, plus responsable et plus consciente de l’héritage que nous laissons aux générations futures.

Une Maison en harmonie avec la nature

Pour demeurer dans cet esprit du Don, nous nous devons de construire une maison  respectueuse de la nature, intégrée à l’environnement et peu gourmande en énergie.
Ainsi, la recherche de la simplicité et du dépouillement, l’utilisation de matériaux sains, un travail sur la proportion des espaces et l’utilisation de la lumière naturelle et l’étude de l’utilisation d’énergies renouvelables ont été à la base de nos réflexions et des instructions données à l’architecte qui en a conçu les plans.

De plus, la maison du DÂNA se devra d’être exemplaire pour l’accueil des personnes à mobilité réduite ; elle sera notamment équipée d’un ascenseur qui reliera tous les étages.

Comment financer la Maison du Dâna ? 

En devenant membre bienfaiteur de l’association propriétaire de la Maison du Dâna (ATZW) ou de l’association en charge de l’aménagement et du fonctionnement (Association Bouddhiste Zen Sôtô du Temple Ryumonji).

Le budget global établi avec l’architecte se monte à 580 000 euros TTC

Le financement devrait s’établir ainsi :

  • - Apport initial :100 000 euros
  • - Demandes de subventions (région et département) : 40 000 euros
  • - Prêt bancaire sur 20 ans : 300 000 euros
  • - Cotisations et dons :140 000 euros

                   TOTAL : 580 000 euros

L'importance de votre soutien

Le financement de la Maison du Dâna repose en grande partie sur la générosité et l’implication de tous les membres de la Sangha.

Voulant tenir compte des moyens de chacun, nous avons imaginé deux types de contribution :

  • membre fondateur de la maison du Dâna : 500 euros
  • membre fondateur «bienfaiteur» de la maison du Dâna :1000 euros ou plus.

Cette cotisation de soutien pourra être « étalée » sur plusieurs mois jusqu’à la fin de l’année 2010 ou remis en plusieurs fois de façon à permettre au plus grand nombre de participer activement à cette fondation.

Par exemple une contribution de 500 euros sur dix mois représente une mensualité de 50 euros, un don de 1000 euros peut être fait en quatre fois 250 euros…

L’essentiel étant bien sûr un engagement ferme et responsable.

Je vous remercie sincèrement de la grande attention que vous porterez à ce projet historique auquel nous avons la grande chance de pouvoir prendre part et je reste bien sûr à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Dans le Dharma, pour le bien de tous les êtres,

Olivier Reigen Wang-Genh
Abbé du Kosan Ryumon Ji.